Entreprise Sylvain Brisard

Classé dans : Actualité | 0

Assainissement non collectif : « Une mauvaise note pour la micro-station d’épuration. »

syslvain-brisardLes 10 et 11 septembre prochains, à l’occasion du comice de Bouessay, Sylvain Brisard fêtera les 12 ans de son entreprise spécialisée dans le terrassement et l’assainissement.

Fort de l’expérience acquise  depuis 2004, Sylvain Brisard  entend aujourd’hui partager  ses connaissances et guider  les particuliers vers le type  d’assainissement le mieux  adapté à leur maison, et ce  en tenant compte de plusieurs  critères. En attendant  d’entrer dans les détails lors  de votre visite au comice ou  d’un rendez-vous à votre domicile,  voici un rapide tour  d’horizon des solutions qui  s’offrent à vous.

« Pour choisir le type de traitement  des eaux usées, on  doit tenir compte de différents  critères. La nature du  sol, la surface disponible,  le coût de l’installation, la  fréquence et le coût de l’entretien,  le fait que la maison  soit ou non votre résidence  principale sont autant d’éléments  qui ont leur importance.
J’ajouterai à ceux-ci vos  envies personnelles et vos  convictions en matière de  respect de l’environnement.  Rappelons également que  si chacune des filières de  traitement a ses avantages  et ses inconvénients, elles  ne sont pleinement efficaces que si la fosse qui se  trouve en amont est régulièrement  vidée (tous les trois à  quatre ans).

L’installation qui à mes yeux  remporte tous les suffrages  (cf. tableau ci-contre) sont  les tranchées drainantes.  Si c’est la solution la moins  onéreuse (4 000 €*), elle ne  peut cependant être envisagée  que dans la mesure où  vous disposez d’une surface  importante et que le type de  sol est compatible (un sol  trop argileux ne conviendra  pas).

Autre solution qui demande  une emprise au sol importante,  le filtre à sable, ou  lit filtrant. Il reste très économique  par rapport aux  autres systèmes de traitement  (6 000 €*). Le principe  est simple : après traitement  dans la fosse toutes eaux,  les eaux usées sont filtrées  par du gravier et du sable,  avant de rejoindre le milieu  naturel. Le filtre à sable peut  avoir une durée de vie de 30  ans si la fosse est vidée régulièrement  et si le sable est  très filtrant.
S’il n’est pas possible de  creuser suffisamment profondément  pour installer un  filtre à sable, on peut se tourner  vers un filtre à sable enviro-septic. Ce système reste  intéressant financièrement  (8 000€*) s’il n’y a pas besoin  d’y ajouter une pompe de relevage.
Autre système nécessitant  une certaine surface, la phyto-épuration. A base de  roseaux, il s’intègre à l’environnement  comme élément  de décoration.  Son coût d’installation est  cependant plus élevé que les  précédents (10 500€*)

Viennent ensuite les solutions  compactes. Parmi  celles-ci, je retiendrai trois  systèmes biologiques : le  filtre coco, le filtre noisettes  et le tout nouveau filtre Clear-Fox®. Ces trois filières compactes  supportent le fonctionnement  par intermittence  des résidences secondaires  et ne nécessitent aucun apport  d’énergie. Pour les deux  premiers, il faut compter  respectivement 9 000€* et  9 500€*. Constitué pour l’un  de fi bres de noix de coco  et pour l’autre de fragments  de coques de noisettes, ils  doivent être renouvelés tous  les 10 à 15 ans, et s’ils ne  demandent aucune maintenance  particulière, il convient  de préciser que les fibres de  coco se tassent et doivent  être mélangées tous les ans.  Le filtre Clear-Fox, de fabrication  allemande, est pour  sa part un filtre perpétuel.  Le système de ventilation du  filtre biologique alimente les  bactéries en oxygène, ce qui  leur permet de se régénérer  sans qu’il n’y ai besoin de renouveler  quoi que ce soit. Il  est particulièrement robuste  grâce à des renforts en inox  à l’intérieur de la cuve et  peut être enterré plus profondément  que les autres  filtres compactes. Si je ne  lui ai pas adjugé 5 étoiles,  c’est uniquement en raison  de son coût (10 000 €*) car  c’est sans conteste la solution  compacte la plus performante  et économique à long  terme.

En revanche, en tant que  professionnel, je me dois  de mettre en garde les particuliers  par rapport aux  micro-stations d’épuration.  Il faut en effet préciser (ce  que ne font pas toujours les  revendeurs) qu’elles nécessitent  d’être branchées au  réseau électrique, qu’elles  ne conviennent pas pour  les résidences secondaires,  qu’elles entraînent des  frais importants (notamment  en raison des pièces  mécaniques à remplacer) et  qu’elles ne sont efficaces  que si le décanteur primaire  est très fréquemment vidangé  (pour certaines marques,  ce sera tous les 6 mois, pour  quelques autres, de 2 à 3  ans). Pour ce dernier point,  signalons que sans vidange,  la micro-station fonctionnera  mais, comme il n’y a pas  de fi ltre en sortie, les eaux  pollueront le milieu naturel.  Dans un futur proche ou  lointain, des analyses d’eaux  régulières en sortie de station  seront obligatoires. En  cas de mauvais résultats, on  vous demandera de modifier  votre système d’assainissement.  Il serait dommage de  faire les travaux deux fois. À  mes yeux, tous ces inconvénients  ne sont pas contrebalancés  par le coût de ces  appareils (entre 6 000€* et  9 000€* selon les marques). »  *Prix moyen HT, posé, pour une  maison de 4 à 5 personnes, sans  pompe de relevage.

system-clearfox
Filtre ClearFox: pose simple et rapide faible emprise au sol.
Comparatif : avantage/inconvénient
Comparatif : avantage/inconvénient

 Source de l’information cliquer ici

Laisser un commentaire